L’Inde

India

  • A : Dehli, 2 et 3 octobre 2013
  • B : Binsar Valley River Camp à Almora, du 4 au 23 octobre 2013
  • C : Centre de recherche agricole à Haldwani, le 24 et 25 octobre 2013
  • D : Human Agrarian Centre à Banda, du 26 octobre au 15 novembre 2013
  • E : Jeevan Vidya à Indore, du 16 au 21 novembre 2013
  • F : Malpani Trust à Nemawar, du 22 novembre au 9 décembre 2013
  • G : Mumbai, 10 et 11 décembre 2013 et Nord de Mumbai, 12 et 13 décembre 2013
  • H : Auroville et environs, du 15 au 28 décembre 2013 et Chennai, le 29 décembre 2013

(A) Arrivée en Inde !

Avec recul, je pense pouvoir affirmer que Delhi est la pire des arrivées pour ceux qui ne connaissent pas l’Inde. C’est probablement ici que l’on ressent le plus la pression exercée par les rabatteurs, vendeurs de bibelots et autres attrapes touristes. Qu’importe, ce fut deux jours de découverte où j’ai entraperçu ce à quoi je pouvais m’attendre pour la suite du séjour.

(B) « Binsar Valley River Camp »

Arrivé début octobre en Inde, je commence par le nord et finira par le sud (pour fuir le froid et l’hiver). La ferme de Raju est située non loin de la frontière népalaise, dans une des nombreuses vallées des pré-monts de la chaîne Himalayenne. Pas de chance, c’est la fin des récoltes du riz. Je vais tout de même visiter les environs et découvrir la vie villageoise en montagne. Des paysages et des villages magnifiques, j’en ai pris plein les yeux.

(C) On bouge 

Après trois semaines en Uttarakhand, je prends la route pour l’Uttar Pradesh. Il me faudra trois jours pour parcourir la distance et bien de l’épuisement. En cours de route, je rencontre M Bhatt qui possède une petite ferme. Il me fera visiter les alentours et le centre de recherche agricole local. Que de mieux pour découvrir la culture locale et le contexte agricole et sociétale indien.

(D) « Humane Agrarian Centre »

Seconde étape, L’Humane Agrarian Centre sera une étape importante. Chanceux, je vais rencontrer Vinod Bhatt qui n’est d’autre que le directeur des programmes Navdanya. C’est un organisme agricole engagé crée par la célèbre V. Shiva. Ce mouvement milite contre les grandes figures de la révolution verte indienne et agit pour la protection de l’agriculture traditionnelle (promotion de l’agriculture biologique, préservation des semences, ré-habilitation de terres etc.). En parallèle, je vais me familiariser avec l’agriculture indienne en plaine en découvrant les activités du groupe d’agriculteurs biologiques locale (production, transformation, vente) dirigé par Prem Singh. La visite des temples de Khajuraho sera l’un des moments fort de mon séjour.

(E) « Jeevan Vidya »

Sur la route pour la troisième étape, je fais une halte à Indore pour rencontrer le groupe « Jeevan Vidya » sur les conseils du gérant de l' »Humane Agrarian Centre ». C’est un groupe de réflexion basé sur le travail de M Nagraj, la coexistence. Je vais passer cinq jours en compagnie de Ajay Dayma (et de sa famille) à échanger sur cette notion. Nos échanges seront riches. Ils me permettront de voir mon voyage et ses enrichissements sous un nouvel angle. Une étape cruciale pour mon parcours personnel.

(F) « Krushi Teerth, Malpani Trust »

Deepak Suchde travaille sur Natueco Science, discipline inspiré du travail de Sri S.A.Dabholkar et des nombreuses lectures de Deepak. Elle cherche à amplifier ou améliorer les pratiques issues de l’agriculture biologique et traditionnelle indienne par une approche nouvelle. Je vais passer un court séjour avec Deepak, que je remercie pour le partage de son travail et pour l’homme qu’il est. Super moments passés avec les travailleurs indiens de la ferme et avec un autre volontaire anglais.

(G) Mumbai et ses environs

Lors de mon départ de Malpani Trust, je demande à Deepak s’il a des contacts qui pourraient être d’un grand intérêt pour mon projet. Il m’en fournira deux à Mumbai et un à Pondichéry, et d’une qualité ! Il aura été la personne importante de mon séjour en Inde. Je vais séjourner chez M Malpani à Mumbai, personne qui « parraine » le travail de Deepak (d’où le nom de sa ferm : Malpani trust). C’est médecin retraité d’une grande humanité. Puis, je vais aller au nord de Mumbai pour rencontré un petit groupe d’agriculteurs travaillant sur l’agriculture naturelle (proche de la vision du célèbre Masanobu Fukuoka). J’étais à moins de 50 km de la ferme de Bhaskar Save, l’un des agriculteurs indien (voire planétaire) les plus éclairés. Bharat Mansata a d’ailleurs écrit un livre sur son travail intitulé « The vision of Natural Farming ». Livre incontournable, un délice.

(H) « Buddha garden » et les fermes d’Auroville

Auroville est la dernière étape de mon séjour en Inde. C’est une communauté créé par des occidentaux il y a maintenant plusieurs décennies. Elle prône une vie saine et durable et le développement « spirituel » de l’Homme. Elle contrastera avec tout ce que j’ai découvert en Inde. Ici, les initiatives pour un développement durable sont omniprésents. Elles fleurissent et s’épanouissent. Je profiterais de ce séjour pour visiter quelques fermes d’Auroville, une de l’Ashram Sri Aurobindo (Ashram basé sur le développement « spirituel » de l’Homme, son autonomie et indépendance) et un groupe d’agriculteurs biologiques indien. Quoi de mieux pour clôturer trois en Inde !

Je prends maintenant la direction de Chennai pour changer d’environnement. L’Inde sera certainement le pays qui me marquera le plus. C’est ici que je sens qu’il y a encore tant à apprendre sur notre façon de voir notre existence et de penser l’agriculture (et toutes autres activités). Je reste sur ma faim, il me faudra revenir pour passer plus de temps auprès des interlocuteurs pertinents !

À retenir

C’est, de loin, le pays qui m’aura le plus marqué émotionnellement. L’Inde est un pays riche d’une diversité culturelle impressionnante. Il en va de même pour les paysages et les cités. Je ne sais combien d’années il serait nécessaire pour découvrir ce qu’ l’Inde a à offrir. C’est le pays de l’Hindouisme et du Bouddhisme, du yoga et de la méditation, de la médecine Ayurvedic etc. La culture indienne est centrée sur l’Homme et son développement « spirituel », son bien-être, son équilibre etc. Il est difficile de trouver une atmosphère aussi authentique, riche, profonde et mystérieuse sur notre planète.

Vous n’aimerez pas tout en Inde. Vous y verrez la pauvreté, la misère, la maladie, la rigidité de la société indienne (système des castes), la place de la femme en campagne etc.

J’ai surtout vu l’arrière pays et fit que très peu de zones touristiques. Je vous conseille de visiter les régions riches et attractives de l’Inde tel que la façade ouest du pays. Calcutta, Vârânasî et la vallée du Gange sont plus « pauvres », plus anciennes. Elles ont atmosphère plus spirituelle. La chaine Himalayenne est magnifique. L’arrière pays est plus authentique. L’Inde vous marquera.

Publicités

One response to “L’Inde”

  1. Francois says :

    Je te recommande egalement Himalayan Farm Project en Uttarkand vers Nainital.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :