L’Asie du sud-est

South East Asia

  • A : Bangkok, du 30 décembre 2013 au 2 janvier 2014
  • B : Chiang Mai, 3 au 5 janvier 2014
  • C : Tacomepai à Pai, du 6 au 14 janvier 2014
  • D : Dharma INC à Loei, du 15 au 26 janvier 2014
  • E : Bangkok, 27-28 janvier 2014
  • F : Phnom Penh et alentours, du 29 janvier au 4 février 2014 et Développement Rural Cambodge à Kompong Prasat, du 4 au 6 février 2014
  • G : Les temples d’Angkor à Siem Reap, du 7 au 9 février 2014
  • H : Battambang, le 10 février 2014 puis Kampong Chhnang, 11 février 2014
  • I : Kampot, 12 février 2014 et Kep, 13 février 2014 puis une semaine à Phnom Penh
  • J : Ban Lung, du 20 au 24 février 2014

Découverte de la Thaïlande et retrouvailles d’am(e)s

(A, B, C) Premières semaines en Thaïlande, de Bangkok aux montagnes du nord

Je quitte l’Inde fin d’année 2013 pour rejoindre la Thaïlande. Je vais réveillonner à Bangkok puis prendre la direction du nord. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, j’ai trouvé Bangkok calme et reposant. Moi qui préfère la quiétude de la campagne à l’agitation des villes. Seulement, Bangkok m’a paru paisible comparé à l’atmosphère des villes indiennes ! Après un nouvel an dans la capitale, je prends la direction du nord de la Thaïlande, réputé pour son atmosphère alternative et ses paysages magnifiques. Je vais rester deux semaines entre Chiang Mai, Pai et une ferme permacole dénommé Tacomepai. C’est pendant cette courte période que je vais revoir une personne rencontré en Australie puis une autre de l’Inde.

(D) C’est parti pour Loei pour découvrir la Thaïlande authentique

J’ai découvert la Thaïlande touristique pendant mes deux premières semaines. Je vais aller dans l’est afin de voir l’authenticité du pays. Ici, les touristes sont totalement absent, peu de personnes parlent anglais. Les Thaïlandais vivent à leurs rythme, loin de l’agitation créé par le tourisme sur le reste du pays. Je vais rester une dizaine de jours à Adi Yoga, village permacole, en compagnie d’un très bon ami de France. Décidément, mon séjour en Thaïlande aura été dédié aux retrouvailles et à la décontraction.

Le Cambodge en solo, et retrouvailles de la famille

(E, F) En route pour le Cambodge

Mon visa va expirer, il est temps de prendre la route pour le Cambodge. Je vais traverser la frontière en bus et rejoindre Siem Reap, ville voisine des temples d’Angkor métamorphosée par le tourisme de masse. Mes parents arriveront le 4 février à Phnom Penh, j’ai une semaine à patienter avant leur venue. Étouffant à Siem Reap, je décide d’aller passer le début du mois de février à l’ouest du lac Tonlé Sap. Je vais préparer le séjour de mes parents et travailler un peu avant de prendre la direction de Phnom Penh pour accueillir mes touristes.

(G à I) Séjour avec mes parents

Ça y est, mes parents viennent d’atterrir à l’aéroport de Phnom Penh. Ils resteront 10 jours au Cambodge avant de retourner en France. C’est la première fois qu’ils prenaient l’avion, la première fois qu’ils utilisaient un passeport ! Pour fêter ce grand événement, j’ai prévu un programme chargé. Je serais leur guide pour ce court séjour. Ils n’auront qu’à suivre le fils, bien dégourdi après sept mois de voyage. Mes parents passeront par toutes les émotions. Ils seront immergés dans la pauvreté du pays, la verront cohabiter avec ce qu’il y a de plus riche et beau au Cambodge. Ils n’oublieront pas cette première.

(J) Quelques balades avant de s’envoler pour le Japon

Après le départ de nos touristes et un petit pincement au coeur, je reprends ma route. Je décide de me reposer quelques jours à Phnom Penh. Avoir été guide pendant 10 jours est épuisant. Nous avons vadrouillé dans une bonne partie du pays, prenant peu le temps pour se reposer. Une fois régonflé, je reprends un bus pour aller découvrir le nord-est du pays. Cette région reste enclavée, mais plus pour longtemps. Il y a de nombreux villages tribaux et des paysages préservés. Ce fut trois jours fantastiques au cours desquels j’irai randonner et camper dans la forêt tropicale, me baigner en dessous d’une cascade puis dans le cratère d’un volcan éteint etc. Une bonne manière de dire au revoir au Cambodge.

À retenir

La Thaïlande et le Cambodge sont deux pays d’Asie du sud-est différents. La Thaïlande se développe rapidement grâce au tourisme dans les régions du nord (montagne) et du sud (plage). La population locale en bénéficie. L’est demeure plus authentique car moins attractive. Il est intéressant de sortir des chemins battus pour découvrir la « vraie » Thaïlande. Elle présente une culture à part, à interface de la Chine et de l’Inde.

Quant au Cambodge, il se remet difficilement de nombreuses décennies de guerres ponctuées par un génocide et clôturée par l’occupation vietnamienne. C’est un pays pauvre, très pauvre, avec une Histoire dure. Ce pays vous fera réaliser la « chance » que nous pouvons avoir. Vous envierez probablement la simplicité de la vie des locaux, basé sur le relationnel plus que sur le matériel ou le monétaire.

Comme l’Inde, les tribus sont nombreuses et présentent chacune une spécificité. Il est passionnant de découvrir leurs croyances, leurs us et usages. Elles manifestent une vision de monde et de l’existence bien différente de la nôtre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :