Okinawa, île du sud du Japon

Retour MENU

De retour pour de nombreuses nouvelles ! Ma troisième semaine au Japon se termine par mon départ d’Okinawa pour Tokyo. J’ai été plutôt silencieux depuis mon arrivée au Japon, je m’en excuse. Il faut dire que mon ordinateur portable, fidèle compagnon depuis huit mois de vadrouille, m’a lâché. Je ne lui en veux pas vraiment, car le pauvre, avec ce que je lui ai fait subir. Après les nuits fraîches et parfois humides d’Australie, la poussière et la chaleur du Cambodge en passant par d’autres états extrêmes, il m’aura bien servi.

Okinawa, île magnifique du sud du Japon qui cultive les contradictions.

Les paysages sont somptueux. C’est une île jonchée de petites collines prenant toujours plus de hauteur lorsque l’on se déplace vers le centre d’Okinawa. Elles sont vraiment très très petites et sont boisées de plusieurs niveaux de végétation, mélange d’arbustes et d’arbres de petites tailles. Magnifique et intrigant. Je me souviens d’avoir marché vers le sommet de colline en me disant : “encore une heure”. Finalement, j’y arrivais en moins de 30 minutes ! Ma capacité à estimer le temps de trajet n’est peut-être pas mon atout mais tout de même, j’ai été surpris par cette étrange erreur d’appréciation. En fait, les collines et la végétation sont petites par rapport à ce que nous pouvons voir en France ou ce que j’ai vu lors de mon voyage. Du coup, ce que je prenais pour loin car rendu petit par la distance était en fait proche et réellement petit. J’ai adoré cette sensation. Cela n’a fait que rendre encore plus beau et particulière l’atmosphère d’Okinawa.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’île est, par endroit, bordée par de falaises abruptes où l’océan se brise contre la roche. Pour autant, la plupart de l’espace côtier est totalement différent. C’est comme si l’océan avait “inondé” l’île. Comme je le disais plus tôt, l’île est jonchée de collines et elles se jettent dans un océan qui finit par les entourer et les isoler. Vous trouverez donc des monticules à proximité de la côte riche d’une verdure luxuriante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Concernant la population locale, elle possède l’une des longévité les plus élevées du monde ! La nourriture est délicieuse et saine. J’ai eu la chance de la goûter étant donnée que j’ai travaillé dans une ferme qui possède un restaurant-guesthouse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré son charme certain, elle fait partie des préfectures les plus pauvres du Japon et possède un passé difficile. L’île, qui a longtemps été indépendante et pacifique, a été annexée par le Japon. La culture locale en a subi les conséquences. Puis, elle a été le théâtre des terribles affrontements entre américains et japonais durant la seconde guerre mondiale. Le sud d’Okinawa a été tellement bombardé que le paysage lui-même a été modifié (collines déplacées, détruites ou créées). Depuis la défaite du Japon, l’île héberge de nombreuses bases militaires américaines qui a ont été utiles lors de la guerre du Vietnam. Plus globalement, ces bases permettent aux USA d’être présent en Asie orientale (proche de la Chine, Taïwan, Corée etc). Cette “présence militaire” américaine est loin d’être, ou d’avoir été, sans conséquences. Voici pour la petite histoire de cette magnifique île.

Elle m’a rappelé la Bretagne, son climat, sa côte et sa culture spécifique. A bientôt pour la suite !

Retour MENU

Publicités

About terredinitiatives

Terre d’initiatives est une association fondée par des ingénieurs en agriculture. Elle a pour objet d’apporter un soutien technique et financier à des projets de voyage sur des thèmes de l’agriculture. Ces projets doivent donc être centrés sur la rencontre d’hommes et de femmes proposant de schémas de production et/ou de développement agricole innovants, originaux et plus globalement durables (sains, viables et équitables). Ces projets doivent être à l’initiative de jeunes diplômés ou de jeunes actifs issus d’écoles d’ingénieures en agriculture. Il est préférable qu’ils soient portés sur un voyage à l’Internationale et qu’il y ait des retombés locales (communication auprès de partenaires agricole français). Les membres du bureau sont : Joachim Duté (président) Lise Luczak (vice-présidente) Alexandre Vaillant (vice-président) Antoine Pineau (chargé de communication) Anaëlle Duté (trésorière)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :