Auroville : une cité, un rêve

Retour MENU

Je suis arrivé à Auroville le dimanche 15 décembre. Je vais y séjourner pendant mes deux dernières semaines en Inde. C’est le clou de mon séjour. Je loge dans une ferme nommée « Buddha Garden » avec une dizaine de volontaires anglophones, autant dire qu’il y a de l’animation !

Une cité si particulière

Auroville a été créé en 1968 par une française. Je ne vais pas me lancer dans la présentation, je préfère vous proposer deux photos. Elles vous donneront un aperçu de ce que représente Auroville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dès mon arrivée, je me suis empressé de partir à la découverte d’Auroville. J’ai commencé par aller faire un tour au « visitor center » pour manger mon premier repas. J’en ai profité pour voir le musée et les boutiques d’Auroville. En fait, le « visitor center » est la zone d’accueil des touristes. C’est très jolie et bien présentée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Seconde étape, découvrir les principales zones d’activités de la ville : Matrimandir (centre destiné à la méditation), le Town Hall (centre administratif et culturel) et Solar Kitchen (restaurant de la communauté). Je suis arrivé ici en tant que volontaire car je travaille dans une ferme dénommé « Buddha Garden ». Ce faisant, je fais partie des résidents temporaires. J’ai accès à la carte de payement « Aurocard » et à un séjour prolongeable.

Le Matrimandir

C’est le centre spirituel (et non religieux !) de la cité. Auroville ne porte pas de couleur et de religion, elle se veut ouverte et tolérante (cf. photos du prospectus). Le Matrimandir est vraiment quelque chose de spécial. Il est placé au centre de la cité, au milieu d’un grand parc circulaire. A l’entrée, les visiteurs doivent déposer sacs, portables et appareils photos. Cet espace est dédié à la méditation, nous y allons arborant uniquement nos vêtements.

Le Matrimantir est une grosse boule dorée. Pour y rentrer, nous devons nous défaire de nos chaussures (ou claquettes). Ensuite, c’est parti nous rentrons. Il y a deux chambres superposées. La première, en dessous de la seconde, est un grand espace en marbre blanc avec un faisceau lumineux verticale sortant de la zone central du plafond. Il heurte le sol en un point. Très jolie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, nous continuions la visite en montant dans la chambre supérieure. Elle est circulaire et n’est alimentée de lumière que par le même faisceau lumineux. En fait, la lumière rentre dans la boule Matrimandir par son sommet et la parcours de haut en bas. Elle rentre d’abord dans la chambre supérieure et traverse une grosse boule de quartz situé au milieu de la pièce. Ensuite, elle continue son parcours dans la chambre inférieure.

Une fois dans la chambre supérieure, nous nous répartissons autour de la boule de quartz (en cercle), nous nous asseyons et passons 10 minutes de méditation. Cette salle ne peut vous laisser indifférent. Elle est si particulière et possède une forte « énergie ». A faire !

Le parc du Matrimandir

Ensuite, nous sortons du Matrimandir pour visiter le parc. Nous nous dirigeons vers un grand arbre très réputé en Inde : Le Banyan. Il est fabuleux ! Il a la particularité de faire pousser des racines au niveau de ses branches. Lorsque ces racines touchent le sol, un nouveau tronc se développe. Il ira renforcer la branche initiale. Difficile de se représenter cela. L’arbre possède un tronc principal et plus de 20 troncs annexes supportant les longues branches. Sa circonférence est impressionnante, probablement plus de 50 mètres !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Buddha Garden

Je loge dans une petite ferme en maraichage. Je suis bien tombé car je suis avec de nombreux volontaires venant principalement de pays anglophone. Nous nous employons de 6h30 à 9h le matin. Ensuite, nous sommes libres de passer notre journée comme nous l’entendons. Et c’est une très bonne chose car Auroville regorge de chose à faire à voir ! Le travail consiste à désherber manuellement, implanter tomates et laitues, et récolter quelques plants (citrouilles, aubergine etc.). Ces produits sont ensuite déposés à FoodLink, qui s’occupe d’approvisionner le Solar Kitchen et autres restaurants d’Auroville.

Je loge dans une petite cabane avec un américain. Les moustiques sont nos amis et viennent quotidiennement nous rendre visite à la tombée de la nuit. Il est assez amusant de regarder nos pieds lorsque nous sommes assis, car nous y voyons au moins cinq moustiques tournant autour : le repas est servi ! C’est pourquoi l’usage de la moustiquaire est obligatoire. Pour ma part, j’utilise la chambre de ma toile de tente et ça marche très bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques photos du site. Il comporte de nombreux lit de semences avec tuyaux d’irrigation (il pleut rarement), un poulailler, une plateforme de compostage et des bâtiments (stockage, cuisine, bureau etc.).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour comprendre la ferme :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Construire une cité autonome

Auroville a comme principal objectif l’autonomie dans tous les domaines : alimentaire, énergie, éducation, politique etc. Ainsi, la cité encourage toutes les initiatives durables pour atteindre l’autosuffisance. Vous trouverez de nombreux agriculteurs coordonnant leurs actions pour approvisionner la population locale. Beaucoup de personnes travaillent sur la production d’énergie renouvelable, sur le traitement des déchets et le recyclage, sur le bien-être et l’art etc. Finalement, Auroville est un excellent prototype de ville durable, créatrice d’un environnement sain et d’un système de vie épanouissant.

Je conseille à toute personne à passer quelques semaines dans cette ville si particulière et riche à tous les niveaux.

Retour MENU

Publicités

About terredinitiatives

Terre d’initiatives est une association fondée par des ingénieurs en agriculture. Elle a pour objet d’apporter un soutien technique et financier à des projets de voyage sur des thèmes de l’agriculture. Ces projets doivent donc être centrés sur la rencontre d’hommes et de femmes proposant de schémas de production et/ou de développement agricole innovants, originaux et plus globalement durables (sains, viables et équitables). Ces projets doivent être à l’initiative de jeunes diplômés ou de jeunes actifs issus d’écoles d’ingénieures en agriculture. Il est préférable qu’ils soient portés sur un voyage à l’Internationale et qu’il y ait des retombés locales (communication auprès de partenaires agricole français). Les membres du bureau sont : Joachim Duté (président) Lise Luczak (vice-présidente) Alexandre Vaillant (vice-président) Antoine Pineau (chargé de communication) Anaëlle Duté (trésorière)

2 responses to “Auroville : une cité, un rêve”

  1. Nicole says :

    Bonsoir Joachim J’espère que tu as passé un bon Noël Hier soir,nous avions mes enfants et petits enfants sauf Damien Ce midi,nous étions tous à Saint Brévin chez les Belz Tout le monde va bien

    Sur une de tes photos, j’ai remarqué l’ébauche d’un Kolam Nous possédons une toile brodée représentant un kolam,par le biais de l’association : l’atelier Au Fils d’Indra

    Je te fais de gros bisous ta tata Nicole et Joël

    • terredinitiatives says :

      Bonjour Nicole et Joël,
      Je réponds bien tard! Merci pour ce message. Oui j’ai passé un bon Noël et un bon nouvel an.
      Je suis maintenant en Thaïlande où je souffle un peu et où je profite du pays. Ca fait du bien.
      Tu as l’oeil Nicole. Je ne sais même pas ce qu’est un Kolam!
      A très bientôt,
      Joachim

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :