Dewas et Natueco Science

Retour MENU

Comme annoncé dans mon dernier post, je suis arrivé à Dewas chez Deepak Suchde fin novembre. Je suis resté deux semaines à découvrir Natueco Science, discipline s’inspirant de l’agriculture biologique, naturelle et de la permaculture. Ce séjour fut riche de rencontres, d’échanges et d’amusement. Deepak tient à transmettre autant que possible ses enseignements. Il est très présent et nous a appris sans cesse de nouvelles choses sur Natueco Science, ses techniques de fertilisations et de traitements, ses principes de conception etc.  Je vous en reparlerais plus en détail plus tard.

J’ai rencontré mon premier WWOOFer en Inde, un anglais nommé Jon. C’est un jeune homme rempli d’énergie qui a fini ses études. Il compte maintenant passer quelques années à voyager et travailler par-ci par-là. Nous sommes arrivés en même temps et reparti à un jour d’intervalle. Je garde des très bons souvenirs avec lui et avec les autres travailleurs de la ferme. Nous étions seulement deux à parler anglais, nous avons donc pu nous tenir compagnie et apprendre à nous connaitre. Nous avons eu des bons rapports avec les autres personnes vivant et travaillant avec nous. Le fils de Deepak a toujours fait en sorte que nous avions tout ce dont nous avions besoin. Quant aux deux autres indiens, ils étaient toujours souriants et très amusant. La barrière de la langue ne nous a pas empêchés de nous entendre.

La ferme de Deepak

Elle est composée de quelques hectares avec une grande partie en forêt d’arbres fruitiers (bananes, citrons, papayes, mangues etc.). On y trouve aussi des potagers parsemés avec de nombreux légumes, herbes aromatiques, grandes cultures (maïs etc.).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques animaux sauvages

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La rivière

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ferme de Ramesh

Ramesh est le voisin de Deepak. Ils travaillent en commun et mutualisent les outils de productions. Finalement, nous avons passé autant de temps chez l’un que chez l’autre. Ramesh oriente sa ferme sur une production alimentaire variée, destinée à la fois à l’autoconsommation et à la vente.  Il met en place uniquement des cultures en ménage d’au moins trois espèces. Je ne me rappelle plus du nombre de cultures différentes il possède, mais c’est impressionnant ! Il travaille avec sa femme en permanence. Ils prennent grands soins de leurs terres et de leurs cultures. Parmi les mélanges :

–          Millet / coriandre / pois chiche

–          Maïs / courge / haricot

–          Piment / pois chiche /coriandre

–          Etc. je ne peux pas tous les énumérer !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les semis

L’une de nos premières activités a été le semis d’un mélange (millet, coriandre, pois chiche etc.) dans une parcelle en agroforesterie. Elle comprend des rangés d’arbres fruitiers, principalement des goyaviers, avec des cultures à graines dans les allées. L’agroforesterie consiste à combiner une production d’arbres (pour les fruits ou le bois) avec de basses cultures (céréales, légumes, prairie etc.). Cette technique permet d’optimiser l’utilisation des rayons lumineux par les plantes (photosynthèse) en mettant en place plusieurs strates de végétations. L’augmentation de la diversité permet aussi de créer un système s’autorégulant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les fertilisants

Natueco Science base le maintien de la fertilité des sols par la production de deux types de produits : amrut matti (terreau) et amrut jhal (liquide riche en minéraux). Ils sont uniquement issus des fèces et de l’urine de vaches de races traditionnelles. Le premier permet d’apporter un support riche et idéal à la croissance végétale. Le second est un concentré de nutriments et de micro-organismes destinés à activer tout processus du sol et des plantes. La combinaison des deux apporte les conditions idéales à la croissance et la production végétale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La débrousailleuse

Ah c’est quelque chose que j’ai oublié de vous dire ! Les chèvres (et les vaches) sont des débroussailleuses. Elles n’ont pas accès à des rations riches telles que l’on peut trouver en Europe. Au contraire, elles grignotent et nettoient les bords de champs, les talus et les haies. En parallèle, l’agriculteur donne fourrages et graines à l’étable pour augmenter la richesse de la ration. Les enfants sont majoritairement ceux qui conduisent et surveillent le troupeau pendant le débroussaillage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La suite de l’histoire bientôt !

Retour MENU

Publicités

About terredinitiatives

Terre d’initiatives est une association fondée par des ingénieurs en agriculture. Elle a pour objet d’apporter un soutien technique et financier à des projets de voyage sur des thèmes de l’agriculture. Ces projets doivent donc être centrés sur la rencontre d’hommes et de femmes proposant de schémas de production et/ou de développement agricole innovants, originaux et plus globalement durables (sains, viables et équitables). Ces projets doivent être à l’initiative de jeunes diplômés ou de jeunes actifs issus d’écoles d’ingénieures en agriculture. Il est préférable qu’ils soient portés sur un voyage à l’Internationale et qu’il y ait des retombés locales (communication auprès de partenaires agricole français). Les membres du bureau sont : Joachim Duté (président) Lise Luczak (vice-présidente) Alexandre Vaillant (vice-président) Antoine Pineau (chargé de communication) Anaëlle Duté (trésorière)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :