Une semaine pour changer de ferme

Retour au menu

J’ai quitté ma première ferme samedi 3 aout. Nous sommes aujourd’hui le 14 et je suis à Crystal Waters depuis dimanche dernier (10 aout). Mais que s’est-il passé entre temps ?! La réponse ci-dessous !

Après quatre semaines à Earth’s Sake, je reprends la route le 3 aout. Manifestement, les adieux ne sont pas « mon truc », toujours aussi difficile de quitter des gens aussi attachants et généreux !

Je prends donc le bus à Moruya au petit matin pour retourner à Sydney mais hors de question d’y passer une nuit ! Je vais dormir à Newcastle chez le frère de la voisine (Simone) de Mark et Vivien Moss .

Newcastle

Arrivé à 21h à Newcastle, je rencontre Paul. Nous passons la soirée à discuter de sujets très variés et surtout à regarder un match de « criquet » à la TV. Pour info, ce jeu se joue sur cinq jours maximum, la patience est donc de mise !

Le lendemain matin, je fais connaissance de la famille de Paul (sa femme et les deux filles). Sur la même lancée que la veille, il y a eu beaucoup de discussions, d’explications etc. sur le sport, la culture, la nature etc. En fin de matinée, nous (Paul, une de ses filles et moi-même) prenons la direction de la gare de Newcastle où je vais réserver un ticket de bus. Sur la route, nous nous arrêtons à chaque endroit qu‘ils jugent bons à me montrer.  J’ai donc passé un très bon moment avec eux. Ces personnes sont très accueillantes et souhaitent en permanence échanger et partager. Que du bonheur.

Ensuite, je passe l’après-midi à Newcastle à profiter du soleil et de la côte avant de reprendre le bus pour Byron Bay.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Byron Bay

Byron Bay, destination préférée des jeunes et des moins jeunes, d’Australie ou d’ailleurs. Cette ville est la principale cité côtière d’une région appelée « Gold Coast » (Sud de Brisbane). Ici, le surf, la plage et l’océan sont rois. La ville est composée de nombreux magasins, hôtels, bars et boites de nuit. Un ensemble qui va du bon marché au très cher ! Les mots d’ordres sont : décontraction, balade, achat, alimentation bio, bien-être et bien sûr la fête.

Je vais y passer 3 jours pendant lesquelles je vais jongler entre décontraction/lecture à la plage, balade en ville et sur le littoral et enfin du travail à l’auberge de jeunesse (et oui, il en faut un peu). J’ai commencé par aller voir le Cap Byron, c’est le cap le plus oriental d’Australie. Il est réputé pour son phare et pour sa superbe vue. Avec un peu de chance, on peut observer des dauphins s’amusant avec les surfeurs et surtout le passage de baleines à bosses durant la période de migration (de juin à début aout). Et je n’ai pas vu de baleines… Ensuite, j’ai passé autant de temps à profiter de la plage qu’à travailler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Byron Bay, c’est cool. Maintenant direction Nimbin !

Nimbin

Ville incontournable de 300 à 400 habitants, elle est situé à seulement 2 heures de route de Byron Bay . C’est une très curieuse agglomération née à la suite d’une manifestation expérimentale « Aquarius Festival » organisée à la fin des années 1970 par l’université de Canberra.

Ça a été la plus grande manifestation « hippie » d’Australie, dont le succès perdure encore aujourd’hui. Avant cet évènement,  Nimbin était un village classique, composé de grandes exploitations laitières valorisant de vastes prairies. Après cet évènement, il est devenu le symbole d’un mode de vie alternatif où la contestation est la règle. De nombreux hippies et aborigènes se sont alors (ré)installés sur ces vastes terres pour les faire fleurir à nouveau.

Aujourd’hui, Nimbin laisse un sentiment très partagé à celui qui la visite. Au premier regard, vous ne verrez que le côté « hippie » et drogué de Nimbin. En effet, cette ville milite aussi pour la légalisation du cannabis. Vous serez donc accostés en permanence dans la rue pour vous vendre de quoi vous amuser. Vous trouverez aussi de nombreux magasins où vous pouvez acheter tout ce qui est utile pour consommer ce que vous venez d’acheter. Tout le monde connait ce côté de Nimbin. D’un côté, le gouvernement tolère cela. D’ailleurs, on se demande à quoi sert la caserne de police de Nimbin. D’un autre côté, de nombreuses entreprises de tourisme commercialisent la vie hippie et la fumète de Nimbin. Il est donc aisé trouver des navettes qui vont de Byron Bay à Nimbin. Elles vous proposent une journée d’excursion durant laquelle vous avez un BBQ (barbecue) à mi-chemin au pied d’une cascade, puis vous passez deux heures à Nimbin et ensuite c’est le retour. Ce genre de tour ne fait rien à part vous vendre une image totalement erronée et stéréotypée de cette ville. J’ai alors décidé d’y rester trois jours afin de découvrir la vraie nature de Nimbin. Ce fût trois jours de pur bonheur !

Nimbin et son musée :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_2162

J’ai plantée la toile de tente pour la première fois en Australie dans un camping en arrivant à Nimbin. Il est situé sur une belle colline, dans un lieu très accueillant aménagé avec de nombreux jardins et des wallabies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et le meilleur de Nimbin. J’ai découvert le Permaculture College et son jardin dénommé « Djanbung Gardens » ! C’est ici que j’ai rencontré deux WWOOFers dont un français. C’est ici que j’ai rencontré Robyn Francis, un des grands noms de la Permaculture en Australie (elle est professeur agrégée). C’est ici que j’ai passé deux journées entières à discuter et à flâner. Le premier jour, je fis la connaissance des deux étudiants de ce « College », souhaitant en savoir plus sur ce lieu permacole. Le second jour, Andrew (l’un des étudiants) parle de mon projet à Robyn, qui me propose ensuite de participer à la visite guidée du jardin qui débute le jour même. Nous sommes six personnes et j’ai filmé l’intégralité, soit 1,5 heures, de visite ! Quelle opportunité ! Un grand merci donc !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malheureusement, il est déjà  samedi (10 aout) lors de la visite et il me tarde d’aller rejoindre Stéphane à Crystal Waters. C’est avec lui que je vais passer mes trois prochaines semaines. Je reprends donc la route dimanche matin mais cette fois ce sera en stop !

La journée du dimanche 11 aout

Debout, il est déjà 9 heures ! Je mange, plie bagage et c’est reparti. Je me présente donc à 11 heures à la sortie de Nimbin direction Brisbane, le pouce en l’air. J’ai beaucoup de route à faire et je croise les doigts pour ne pas avoir à faire une halte à Brisbane le soir.

30 minutes à attendre avant qu’on me prenne. Nimbin n’est pas très grand et est située dans les terres donc il faut être patient. Mon premier conducteur me dépose généreusement sur un grand axe sur la côte sud de Brisbane, près de l’aéroport de la Gold Coast. Je tends à nouveau le pouce et en moins de 30 secondes c’est fait. On me redépose à une ou deux heures de Brisbane et cette fois-ci c’est jackpot : un jeune me prend en stop et il va au nord de Brisbane ! Il me faudra ensuite encore deux autres conducteurs pour arriver à Crystal Waters. J’ai réussi à atteindre ma destination en moins de 5 heures, avec cinq conducteurs différents en attendant probablement une heure en tout… c’est plutôt efficace l’auto-stop ! Me voilà donc à Crystal Waters chez Stéphane !

Retour au menu

Galerie photographique

Publicités

About terredinitiatives

Terre d’initiatives est une association fondée par des ingénieurs en agriculture. Elle a pour objet d’apporter un soutien technique et financier à des projets de voyage sur des thèmes de l’agriculture. Ces projets doivent donc être centrés sur la rencontre d’hommes et de femmes proposant de schémas de production et/ou de développement agricole innovants, originaux et plus globalement durables (sains, viables et équitables). Ces projets doivent être à l’initiative de jeunes diplômés ou de jeunes actifs issus d’écoles d’ingénieures en agriculture. Il est préférable qu’ils soient portés sur un voyage à l’Internationale et qu’il y ait des retombés locales (communication auprès de partenaires agricole français). Les membres du bureau sont : Joachim Duté (président) Lise Luczak (vice-présidente) Alexandre Vaillant (vice-président) Antoine Pineau (chargé de communication) Anaëlle Duté (trésorière)

4 responses to “Une semaine pour changer de ferme”

  1. Duté says :

    Belle après midi de détente avec Mamie et Monique. Beaucoup de questions sur les espèces d’arbres…un beau dépaysement et un beau voyage au frais dans la maison.
    Mamie est très contente de tout ce que tu voies et que tu rencontres.
    Bisous

  2. Cécile says :

    Coucou
    Est ce que la bonne cuisine bretonne et surtout celle de ta maman! te manque? J’ai bien compris que tu voulais parler du phare de Bryon Bay et non du far breton .Je fais des recherches sur les villes que tu traverses et voilà ce que j’ai trouvé sur Bryon Bay : longues plages qui attirent des surfeurs. C’est le phare le plus puissant d’Australie (2,2 millions de candelas ; il est visible à 27 milles nautiques), il date de 1901.
    Je suis allée aussi sur le site du village de Crystal Waters, l’année de sa création est …..si la date est la bonne, cela ne peut être que super!!! est ce que tu la sais? et Stéphane qui t’a accueilli est un français, n’est ce pas?
    En tous les cas, c’est certainement très enrichissant et dépaysant pour toi et tu dois être bien heureux.
    Petites nouvelles de la ferme et du jardin : tout se passe bien, je prends mes marques. Je fais de la confiture…mes haricots poussent bien le long du maïs.
    BISOUS
    Maman

  3. Seb says :

    Et même pas un ptit jojo sur une planche de surf…ahlala…

    • terredinitiatives says :

      Opla non, je préfères d’autres moyen de transport tels que les voitures, vans, et camion (et oui j’ai réussi à faire du stop avec un gros gros camion!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :